Voir le roadbook



10 juillet : Elven (56) - Mur-de-Bretagne (22), 88 kilomètres

 

Un départ situé à environ 80 km de chez nous... Cela évite que la première et la dernière étapes soient trop en terrain connu. On démarre donc avec un ciel très gris, très nuageux, plusieurs fois des gouttes, et du vent, du vent... On roule toute la journée dans une belle campagne bretonne (calvaires, chapelles, églises, élevages, côtes, descentes, côtes, descentes, côtes, descentes...)

On croise plusieurs champs d'éoliennes, ce qui est un mauvais signe pour les cyclistes : s'il y a des éoliennes, c'est qu'il y a du vent !

On emprunte une partie du canal de Nantes à Brest, à un endroit ou il y a beaucoup d'écluses, environ une tout les 200/300 m.

Ouf ! Les mois de mai et juin, très arrosés (je veux dire en pluie, bien sûr), ne nous ont pas permis de nous entraîner aussi bien que d'habitude, et ça se sent !


11 juillet : Mur-de-Bretagne - Callac (22), 67 kilomètres

Toujours une très belle route dans la campagne bretonne. On pense à l'autre nom du coin : le massif Armoricain...

Petite pensée pour Chloé...

Le granit

A Lanrivain...


...un ossuaire plein d'os...

Pique-nique aux gorges de Toul Goulic, avec quelques gouttes de pluie


12 juillet : Callac - Carantec (29), 69 kilomètres

Pluie la nuit, puis réveil sous le crachin. Nous aurons de la pluie et du crachin toute la journée... Pique-nique entre deux averses à Plougoven, à côté de magnifiques gargouilles. Nous trouvons une voie verte de Coatelan à Morlaix, pour 5/6 km de descente sur un vrai tapis de billard !

Ce matin m'est arrivé quelque chose qui ne m'était jamais arrivé depuis 40 ans... Un berger allemand m'a mordu le mollet... Très grande frayeur heureusement sans conséquence pour le reste du voyage (une pharmacienne sympa me donne des conseils et des produits plus tard). Dur de pédaler pendant la journée, puis ça se calme !

Le soir, camping dans une ferme qui produit bio.

On croise et on discute avec 3 randonneuses en VTT, qu'on retrouvera le soir dans la fantastique île Callot, accessible par une route submersible... Ballade nocturne inoubliable dans cette île.

Cela fait 3 jours qu'on a des gouttes, en journée ou la nuit ou les deux...


13 juillet : Carantec - Brignogan (29), 70 kilomètres

Départ sur une voie verte du camping à St Pol de Léon, puis pique-nique au nord de Cléden avec petite gigue bretonne improvisée sur le sable... avant une autre averse !

Arrivée à Roscoff (petite pensée ici pour notre départ en Angleterre dans quelques semaines) :

Visite d'une miellerie sur la côte, avec des gens passionnés par leur métier, et un vrai délice pour le palais.

Les alentours de Brignogan sont très sympas.

La photo ne le montre pas, mais la fin de journée se passera sous une pluie battante...

Cela fait 4 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


14 juillet : Brignogan - Plougonvelin (29) : 95 kilomètres

Dès le départ, tout est mouillé (lessive non séchée qu'on accroche au-dessus des bagages, duvet et tente humides, etc.) , mais il ne pleut pas !

De très beaux paysages autour d'Argenton, et surtout pas trop de monde sur cette magnifique côte nord. On croise d'autres cyclo-touristes...

On décide d'augmenter un peu l'étape prévue pour diminuer celle de demain, car nous devrons être à Brest autour de midi pour déjeuner dans la famille.

Pointe Saint-Mathieu

Fin de journée et repas sous une pluie battante... Cela fait 5 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


15 juillet : Plougonvelin - Logonna-Daoulas (29), 64 kilomètres

Départ très tardif, car on attend une éclaircie qui ne viendra jamais... On roule donc toute la journée sous la pluie... Et donc, pas de photos !

Cela fait 6 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


16 juillet : Logonna-Daoulas - Camaret (29), 60+26 = 86 kilomètres

Pluie la nuit, tente mouillée, linge qui pue... Le moral est humide aussi ! Heureusement, du soleil pour le départ :

une première crevaison qui nous retarde (mon vélo)...

puis une deuxième qui nous exaspère (au tour du vélo d'Anne) !

Belles routes...


...Et le plaisir de retrouver Camaret

On monte la tente sous le soleil, qui nous permet de sécher l'essentiel du matériel et du linge.

On repart pour faire le tour de la pointe des Espagnols (26 km sans les sacoches, ça fait drôle !), un endroit que nous aimons beaucoup sauf la pointe proprement dite, envahie par les touristes :-(

Nuit sous une pluie battante...

Cela fait 7 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


17 juillet : Camaret - Ste Anne la Palud (29), 53 kilomètres

Très belle région encore, mais beaucoup de vent, des gouttes, lassitude face à la météo : on monte la tente sous un déluge, puis on passe la soirée sous une alternance de crachin et d'éclaircies.

Dans la journée, heusement le temps est clément sur la pointe de Pen Hir...
...ainsi que sur la pointe de Dinan et sur les abers que l'on croise sur la route côtière

Crevaison le matin (3 au cours du même voyage, c'est notre record !). Depuis (2009), nous avons équipé nos vélos de Schwalbe Marathon Plus, beaucoup plus résistants aux crevaisons...

Cela fait 8 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


18 juillet : Ste Anne la Palud - Plozevet (29), 88 kilomètres

Réveil au sec après la pluie de la nuit, puis faux départ : l'appareil photo que l'on croyait perdu se révèle être resté dans la tente pliée... Qu'on doit donc déplier, vider, puis replier ! ½ heure de retard à cause de ça !!!

On le retrouve finalement pour photographier Douarnenez :

Ensuite, direction les pointes du Van, puis du Raz

Pause casse-croûte dans un endroit au charme Breton typique, avant de repartir

La pointe du Van est vraiment magnifique !

Tandis que la pointe du Raz ne nous dit rien du tout... beaucoup trop de monde ! Le seul point positif est la route d'accès à la pointe, qui est interdite aux voitures et gratuite pour les vélos... Le pied !

Nuit sous la pluie...

Cela fait 9 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


19 juillet : Plozevet - La Forêt Fouesnant (29), 82 kilomètres

C'est plat ! Avec de belles routes ! Et 2 bacs, entre Loctudy et L'île Tudy puis entre L'île Tudy et Benodet, qui nous évitent des routes très chargées !

Le premier bac n'est pas vraiment prévu pour les vélos (escaliers raides), tandis que le deuxième bac est piloté par un passeur très sympa.

Le seul vrai problème est ... la pluie !

Nous continuons sous la pluie... puis le soleil pour voir Notre-Dame de Tronoën, avec le plus vieux calvaire de bretagne

Visite aussi des ruines de Languidou.

Dernière partie de l'étape, avec encore de la pluie.

Cela fait 10 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


20 juillet : La Forêt Fouesnant - Pont-Scorff, 75 kilomètres

Pluie la nuit... Puis mauvaises conditions de circulation, avec des averses nombreuses, et des arrêts sous abris. A 13h, on n'a parcouru qu'une quinzaine de km... Grrr

Il y aura des éclaircies dans l'après-midi, avec de beaux paysages, mais nous préférons la partie nord...

Cela fait 11 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...


21 juillet : Pont-Scorff - Elven, 82 kilomètres

Pluie au réveil.

Plaisir de retrouver la campagne morbihanaise, sur de très bonnes routes, avec quand même des averses nous obligeant encore à nous arrêter sous abri ! Pour une fois qu'on a une photo de la dernière étape !

Cela fait donc 12 jours qu'on a de la pluie, en journée ou la nuit ou les deux...