Nous décidons de faire une petite rando de 3 jours dans la région à Pâques 2017. Nuits à l'hôtel et sacoches allégées...

Lundi 17 avril : Guérande-Vannes, 81 km

cliquez pour voir l'étape :

Départ autour de 10 heures vers Saint-Molf. C'est le début classique de nos boucles bretonnes et le sentiment de partir est au rendez-vous ! Nous traversons Assérac et nous repensons à une piste qui mène vers la Cale de la vieille Roche. Ce serait une jolie façon de rejoindre Arzal. Nous optons donc pour cette variante mais Laurent s'étonne de la longueur. Après l’Église, nous n'avions pas pris tout à fait la bonne route. Demi-tour ! L'étape sera donc plus longue d'au moins 5 km. Nous pique-niquons sur le barrage et prenons le café juste après.

Après le barrage, la route prévue n'est pas très facile à trouver. Ce sera le cas à chaque fois que nous traverserons des zones récemment construites mais bravons quelques panneaux « voie sans issue », nous faisons peu à peu notre chemin. Il y a un peu de dénivelé mais la rive est très plaisante. Nous voulons faire un petit détour pour aller face à Tréhiguier : c'est un petit port que nous aimons beaucoup et depuis le temps que nous nous interrogeons sur le point de vue depuis la rive opposée. Nous nous égarons à nouveau sur un mauvais chemin mais quand nous trouvons la bonne route, c'est pour découvrir que cela valait vraiment la petite peine des quelques kilomètres : cela nous plaît !

P1380913

Et nous repérons une randonnée pédestre de 13 km le long de l'estuaire que nous reviendrons faire ! Nous continuons dans des paysages qui représentent exactement le Morbihan rural que nous aimons pour pédaler : calme, vallonné, boisé. Tantôt nous admirons de belles fermes anciennes, tantôt des chapelles. Puis à nouveau en approchant de Theix, nous faisons fausse route. Peut-être à cause d'une carrière. Un cycliste bavarde avec nous et nous accompagne sur plusieurs kilomètres. L'itinéraire est alors moins plaisant que ce qu'il aurait dû être, en particulier quand nous sommes sur une route qui double la 4 voies. A Theix, nous cherchons la piste cycliste pour Vannes. Dommage, elle ne nous mènera pas jusqu'au centre ville. A l'hôtel, nos vélos ont droit au garage gratuit comme c'était prévu et nous sommes à 10 minutes à pied du centre ville. En fin d'après-midi, nous arpentons le centre et le port.

P1380934

Nous sommes tout près de la maison mais ailleurs dans nos têtes !

Mardi 18 avril : Vannes-Redon, 74 km

cliquez pour voir l'étape :

Départ à nouveau vers 10 heures, avec la fraîcheur du matin mais la promesse d'une belle journée. Nous faisons une incursion vers la côte en suivant la Mmarle. C'est le calme du matin mais avec déjà de nombreux promeneurs. Puis nous revenons sur nos traces pour nous écarter vers l'Est.

P1380946

P1380958


Plus nous roulons, plus la densité des maisons et des voitures diminue. Nous retrouvons le Morbihan rural et vallonné apprécié la veille. Il y a de très jolies petites routes. Il faut appuyer sur les pédales, d'auatnt que le vent d'Est est contraire mais nous avons du plaisir à rouler. Le point de vue annoncé par Michelin est en revanche très décevant ! Nous lui préférons d'autres lieux, comme ce hameau qui en fait presque trop : un menhir, une chapelle, un calvaire et un Kerquelquechose en un mouchoir de poche… C'est presque un lieu commun, non ?

P1380950


Nous déjeunons le long d'un étang à l'entrée de Questembert. La prochaine étape prévue est Rochefort en Terre, où nous nous imaginons bien prendre le café. C'est sans compter un nouvel aménagement SNCF qui coupe désormais la petite route que nous voulions prendre… Cela nous rappelle des souvenirs de rando précédentes, où nous avions déjà buté sur une voie SNCF ou une autoroute…

P1380958

Il faut redessiner le parcours. Et choisir : soit garder le passage par Rochefort en Terre et prendre un itinéraire plus passant, soit rester sur de petites routes et renoncer à Rochefort. C'est cette deuxième option que nous retenons. Nous prenons donc le café à Malensac.
Nous repartons vers Redon. Alors que nous sommes en périphérie de Redon, le Canal apparaît dans un virage. Nous sommes ravis de pouvoir échapper à la circulation de la zone d'entrée de ville.

P1380962

L'hôtel est sans charme, derrière le parking du Leclerc mais les vélos sont remisés dans une courette fermée. Nos affaires de vélo ne sont pas habituées à tant de confort !

P1380963

Nous repartons ensuite à pied pour le centre de Redon.

Mercredi 19 avril : Redon-Guérande, 74 km

cliquez pour voir l'étape :

Départ autour de 10 heures. La fraîcheur est mordante, d'autant que l'étape commence par le bord du Canal. L'éclairage est magnifique et cela nous récompense de nos efforts pour lutter contre la sensation de froid. Belle erreur que d'être partis avec seulement les mitaines et des cuissards courts pour Laurent. Nous apercevons même du givre et un peu de glace dans quelques creux.

P1380962

Autre erreur : avoir cru que ce n'était pas la peine pour trois jours de prendre les outils ! Ma pochette arrière se décroche, il y a une vis de l'attache à remettre en place. C'est finalement un capuchon Bic taillé au Laguiole qui nous servira de tournevis et cela tiendra jusqu'à l'arrivée !

Quand nous quittons le chemin de halage pour une petite route qui le longe, c'est toujours aussi beau. Ce sont des paysages de marais, somptueux sous le soleil. Nous nous arrêtons pour observer des cigognes et nous entendons les grenouilles.

P1380980

Les panneaux qui nous arrêtent ne sont pas toujours poétiques mais toujours marquants !

Pause café à Saint-Dolay. Nous filons vers la Brière, tantôt par des routes, tantôt par des chemins de terre. La traversée de la Brière est très plaisante mais nous ne trouvons pas de coin pour pique-niquer. Dommage. C'est donc à Montoir que nous faisons notre pause repas puis café.

Ensuite, nous piquons vers l'Ouest pour Guérande et là, le vent d'Est va faire son effet. Nous roulons avec une aisance très agréable ! Même la dernière côte semble s'être aplanie. Puis c'est déjà Villejames et la piste Vélocéan habituelle pour les derniers kilomètres.