Réparer son vélo n'est pas toujours évident, surtout pour les non-bricoleurs. Cette page a été conçue pour vous aider à prendre soin de votre vélo et faire en sorte que votre bicyclette s'en porte bien. Voici présentées les pannes les plus embêtantes.


Chaîne cassée

C'est une panne bien embêtante.

Lorqu'une chaîne est usée, elle peut se casser : c'est la panne. La solution la plus simple pour maintenir ensemble les 2 morceaux de chaine est la pince à linge :

AVANTAGES :

* Utiliser des pinces de couleurs différentes si la chaine casse en plusieurs endroits :

C'est plus joli !

INCONVENIENTS :

* Un peu de bruit dans le dérailleur si on pédale trop vite.

* Penser à bien nettoyer les pinces quand on veut les ré-utiliser pour du linge, sous peine de traces indélébiles sur le linge, comme ci-dessous... C'est bien embêtant.


Roue cassée

C'est une panne bien embêtante.

Si on roule sur une pierre un peu pointue, la roue risque de se voiler, voire de casser : c'est la panne. Dans ce cas, il est facile de poser une attelle sur la roue, ce qui permet de rouler quelques kilomètres avant de la changer. Un simble morceau de bois trouvé sur le bas-côté permet de s'en tirer :

AVANTAGES :

* C'est une solution qui a un coût très faible.

INCONVENIENTS :

* Attention au garde-boue : un baton trop long risque de le rayer


Rayon cassé

C'est une panne bien embêtante.

A force de rouler, les rayons se détendent, puis certains risquent de casser : c'est la panne. Dans ce cas, il est facile de poser une attelle sur le rayon cassé, ce qui permet de rouler quelques kilomètres avant de changer le rayon en question. Un simble morceau de bois trouvé sur le bas-côté permet de s'en tirer :

AVANTAGES :

* C'est une solution qui a un coût très faible.

INCONVENIENTS :

* Aucun


Béquille cassée

C'est une panne bien embêtante

En randonnée, la béquille est un organe essentiel et avec la charge importante supportée (sacoches,tente, etc.), il arrive fréquemment qu'elle casse après quelques années de service : c'est la panne. Dans l'exemple ci-dessous, c'est le support de la béquille (flèche rouge) qui a cassé.

Il y a alors 3 remèdes à cette rupture.

1 - Pose d'une attelle

Comme pour la roue cassée, une attelle peut permettre la consolidation d'une béquille brisée. Utiliser le même protocole, avec toutefois une durée de consolidation variable suivant la charge :

Poids des bagages : Durée conseillée
de consolidation :
< 20 kg 2 semaines
entre 20 et 30 kg 3 semaines
entre 30 et 40 kg 4 semaines
> 40 kg il faut arrêter le vélo

Bien vérifier la solidité de la béquille avant d'ôter l'attelle. Faire éventuellement une radio de contrôle.

AVANTAGES :

C'est une solution assez simple si l'on prend les précautions suffisantes. Elle a un coût assez faible.

INCONVENIENTS :

Aucun, sauf en cas de complication (Ouverture cutanée, Lésions vasculaires, Lésions neurologiques, Lésions musculo-tendineuses, Paralysie radiale, Déplacement secondaire,Syndrome de loge, Crush syndrome de BYWATERS, Choc hypovolémique, Embolie graisseuse, Gangrène gazeuse, Aponévrotomie, Tubulonéphrite myoglobinurique, Algoneurodystrophie, etc.). Bien penser alors au mercurochrome.

2 - Utilisation d'une béquille médicale

Il suffisait d'y penser ! On remplacera avantageusement la béquille cassée d'origine par une béquille neuve dont on aura pris soin de bien régler la longueur :

* Penser également à bien sangler la béquille avant de repartir, pour ne pas gêner la conduite du vélo.

AVANTAGES :

* On remplace une béquille par une béquille, c'est plus naturel.

INCONVENIENTS :

* Il faut avoir une béquille sous la main

 

3 - Le parpaing

C'est la plus simple des solutions : utiliser un parpaing ou une pierre et poser le vélo dessus.

Avant de repartir, on veillera à fixer solidement le parpaing sur le porte-bagage :

AVANTAGES :

* On peut utiliser des matériaux de récupération, c'est donc très bon marché

INCONVENIENTS :

* C'est un peu plus lourd lorsqu'on repart. A éviter donc pour les grandes étapes avec relief.